Randonnée vers l’Hôtel Aescher

Après avoir “dormi” dans la voiture (pas par radinerie, mais comme je suis arrivé vers 22h30 de Lenzerheide et que je comptais me lever à 5h, vraiment ça ne valait pas la peine de dépenser 200.- pour quelques heures et en plus ça me rappelait ma jeunesse), à Wasserauen (876 m) dans la région de l’Alpstein, je me suis élancé, à 6h pile pour le Seealpsee (1141 m). Je suis parmi les premiers et je souffre car l’ascension est raide dans la forêt mais avec les bâtons et quelques arrêts, ça va. Il souffle fort et j’ai peur qu’il fasse un orage.

Le départ à 6h

C’est ma première randonnée après deux mois de physio pour soigner mon tendon d’Achille de la jambe gauche. J’ai déjà fait plusieurs fois les remparts de Fribourg, voir mon article donc cela devrait aller. Je vais monter à pied et faire la descente en téléphérique (20.- la descente), car les genoux font toujours mal chez les personnes ayant dépassé les 70 ans. (Fallait que je le place)

La vue est superbe et petit à petit je me sens bien. En descendant (60 m de dénivelé, faut pas rêver) vers le Seealpsee, je croise quelques bestiaux et c’est tout.

Après 1h 20 environ j’arrive à la première perle du périple.

Ce lac est magnifique, par contre le temps un peu moins, ce qui fait que les photos sont moins belles que sur les prospectus. Je bois deux cafés (j’ai deux jambes) au Gasthaus Forelle  puis j’entreprends la montée vers le but de la journée le célèbre l’Hôtel Aescher à environ 1454 m d’altitude. Je ne pensais pas que c’était possible de passer là où l’on monte. Mais il y a sur une bonne partie du parcours un câble pour se tenir. On ne se rend pas compte sur la photo, mais ça grimpe dur, mais sans danger. Par contre je déconseille la descente car les “marches” sont hautes et ça doit faire mal aux genoux.

Puis (depuis là, il ne paie pas de mine mais vous allez voir) …

Peu de monde encore, il est 9h30 je crois, donc je bois un Rivella (mon sponsor). Je ne pensais pas que finalement on se trouve sous la paroi qui fait un surplomb et je me déplace pour prendre  “La photo”. C’est à couper le souffle. C’est pourquoi on le nomme le plus bel hôtel du monde.

Enfin je rejoins la télécabine (20 minutes environ) en passant par la Maison de pierre puis la Wildkirchli, la grotte avec des objets préhistoriques de l’âge de la pierre et des squelettes d’ours. Mais moi, ce qui m’intéresse, c’est ça:

Bon j’abandonne, je suis fatigué, mais de loin c’est la plus belle randonnée que j’ai faite.

4 commentaires sur “Randonnée vers l’Hôtel Aescher

  1. Salut Mick,
    Tu nous as coupé le souffle. Dans cette situation, nous sommes réduits à te dire : BRAVO, MAGNIFIQUE !

    Jackie et Bernard

  2. Ça donne vraiment envie d’y aller.
    Merci pour ce partage!
    Cordiales salutations.
    Manu

Les commentaires sont fermés.