10. Auberge du Radal – La Canourgue

Dimanche 21 avril 2019 –

Pâques

16,67 km |
Total des montées 204 mètres | Total des descentes 727 mètres

Le jour de Pâques, sous une fine bruine nous sommes partis du Radal à 7h30, sans avoir pris le petit-déjeuner qui n’est servi que dès 8h. Valérie avait rendez-vous avec la Malle Postale à midi à La Canourgue. La Malle Postale est un organisme qui transporte personnes et bagages entre les étapes sur les Grands Chemins de randonnée, comme le St-Guilhem.

Nous avions calculé 4h pour faire les 16 km et autant vous dire que ça a fonctionné. Le chemin descend beaucoup mais on a eu peu de temps pour regarder le paysage et pour faire des photos.

Une fois arrivés à la Canourgue on a cherché une boulangerie pour trouver du pain, mais celle-ci avait été pillée et les trois vendeuses n’avaient plus qu’à se regarder.
La malle est arrivée à midi pile et Valérie est partie rejoindre Aumont d’Aubrac récupérer sa voiture et retourner en Suisse.

Des arbres façonnés par les vaches

Comme j’étais légèrement humide, je suis allé à l’hôtel pour déposer mon sac ou prendre ma chambre, mais le patron m’a dit que ce serait vers 16-17 heures.

C’est pour cette raison que je me suis dirigé vers la salle à manger qui était pleine de monde. On m’a dit que c’était complet, mais le praton avait réservé une table pour moi.

Au menu à 16,5 € il y avait de la tête de veau. Le plus drôle, ce sont des dames à côté de moi qui en mangeaient et qui m’ont recommandé ce plat.

Alors, sans me faire prier, j’ai pris la tête de veau comme entrée et un peu de suprême de poulet comme plat principal. La tête de veau était excellente, oui c’est possible, et en telle quantité que ça m’aurait suffit comme repas.

A la fin, je me suis levé pour payer et j’attendais vers la caisse, quand une dame de mon âge m’a rejoint. Elle me dit, au bout d’un moment qu’on pourrait partir sans payer. Je lui ai rétorqué que pour moi c’était impossible, puisque j’avais une chambre dans l’hôtel. Elle m’a demandé si j’étais là pour la fête. Je lui ai répondu non, quelle fête? Elle m’a dit qu’elle avait pris un hôtel plus loin, qu’il y avait la Fête des célibataires et qu’elle y était hier soir et qu’elle retournait danser tout à l’heure et qu’il y avait de beaux et bons danseurs. Je l’ai laissé partir à sa fête et j’ai remarqué que dans la salle du restaurant il y avait beaucoup de personnes seules.

Après le repas je suis allé dans un salon pour écrire surtout qu’enfin il y a un wifi valable. Je crois que vers 16h des clients sont arrivés pour prendre leur chambre et j’ai pu avoir la mienne. Une bonne douche, une petite sieste puis je suis parti en ville faire une promenade.

Un pêcheur à La Canourgue

 

1 commentaire sur “10. Auberge du Radal – La Canourgue

Les commentaires sont fermés.